Invalidité et assurance pour un crédit Immobilier : quelles sont ses limites ?

Au moment de signer votre contrat de crédit immobilier avec Hello Bank, une banque en ligne, ou n’importe quelle autre banque, vous n’êtes pas sans savoir que l’assurance emprunteur est requise pour la finalisation de la procédure. Cette assurance comporte différentes garanties que vous devez connaître et comprendre dans le détail afin de souscrire à la bonne assurance qui correspond à vos besoins.

En cas d’invalidité, vous avez la possibilité de souscrire à une assurance emprunteur adaptée afin de conclure le contrat de votre prêt immobilier. Découvrez la relation entre l’invalidité et l’assurance emprunteur pour demander un prêt immobilier et bénéficier d’aide pour le remboursement de votre crédit.

Que faut-il comprendre par invalidité dans le cadre d’un crédit immobilier ?

En cas d’invalidité, il est possible de souscrire à certaines garanties dans le cadre d’une assurance emprunteur pour un prêt immobilier. Pour ce faire, il est impératif de définir le degré d’invalidité du souscripteur afin de choisir les garanties qu’il lui faut.

Avant de présenter les différents niveaux d’invalidité, sachez que l’incapacité temporaire à travailler n’est pas considérée comme étant un cas d’invalidité. D’autre part, pour que la couverture de votre assureur soit effective en cas d’invalidité, celle-ci doit être constatée et affirmée avant l’âge de 65 ans.

Maintenant, passons en revue les différents niveaux d’invalidité :

  • la garantie PTIA, perte totale et irréversible d’autonomie, est souscrite pour les personnes classées dans la catégorie 3 des niveaux d’invalidité. Elle concerne les personnes ne pouvant pas exercer un travail rémunérateur et qui ont besoin d’une assistance pour l’accomplissement des différentes tâches quotidiennes,
  • la garantie IPT, Invalidité totale et permanente, est destinée aux personnes ne pouvant pas exercer une activité professionnelle mais qui sont autonomes dans leurs tâches quotidiennes. Cette garantie est applicable pour les personnes dont le niveau d’invalidité est estimé à plus de 66%,
  • la garantie IPP, Invalidité permanente et partielle, concerne les emprunteurs dont le degré d’invalidité est estimé entre 33 et 36%, laissant ainsi la personne apte à exercer une activité professionnelle.

Finalement, en fonction du niveau d’invalidité d’une personne prétendant à un crédit immobilier, il est possible de souscrire à une assurance emprunteur sur mesure. Dans une telle situation, vous pouvez bénéficier de deux types de remboursements d’un prêt immobilier : soit un remboursement forfaitaire ou indemnitaire. Le remboursement forfaitaire amène votre assureur à rembourser vos mensualités conformément à ce qui a été défini dans votre contrat d’assurance. Quant au remboursement indemnitaire, il permet à l’assureur de prendre en charge uniquement la perte de vos revenus.

Il est clair que le remboursement forfaitaire est bien plus avantageux que le remboursement indemnitaire, mais il vous revient de bien lire les clauses de voter contrat d’assurance afin d’éviter toutes sortes de surprises.

Quelles sont les limites d’une assurance emprunteur en cas d’invalidité ?

Même si une assurance emprunteur prenant en compte la condition d’invalidité du souscripteur présente de nombreux avantages, elle donne également lieu à quelques limites :

  • la franchise de votre assurance emprunteur qui permet à votre assureur de vous indemniser uniquement à partir du moment où la maladie sera déclarée. Dès lors, vous devez bien vous renseigner quant aux délais de franchise avant de signer votre contrat d’assurance,
  • le plafond de la garantie d’invalidité dans le cadre d’une assurance emprunteur. Au-delà de ce plafond, votre assureur ne pourra prendre en charge votre remboursement,
  • la durée limitée de la validité du remboursement dans le cadre d’une assurance emprunteur en cas d’invalidité. Celle-ci peut être définie pour une période de 2 ans par exemple, au-delà de laquelle l’assurance ne prend plus en charge le remboursement de votre crédit immobilier,
  • les limites d’âge imposées pour une assurance emprunteur d’un prêt immobilier, la garantie de la perte totale et irréversible d’autonomie doit être attestée avant l’âge de 65 ans, tandis que la garantie de perte d’emploi doit être souscrite entre 50 et 60.

En fin de compte, il est impératif de bien lire votre contrat d’assurance de crédit immobilier afin de bien prévoir votre stratégie de remboursement. Prêtez une attention particulière aux limites d’âge qui peuvent varier d’un assureur à un autre.

One thought on “Invalidité et assurance pour un crédit Immobilier : quelles sont ses limites ?

Répondre à Un commentateur WordPress Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *